2019. DES STAGES PROFESSIONNELS EN EUROPE AVEC ERASMUS+ K1

En 3ème année de formation, les lycéens bijoutiers de l’équipe des classes de Première BMA se voient proposer des bourses européennes pour réaliser leur stage professionnel en Europe. 15 lycéens réalisent actuellement leur stage avec Erasmus+ dans des entreprises et des établissements d’Europe, en Belgique, en Espagne, en Italie et au Portugal… Dans chaque lieu de stage, une école de bijouterie partenaire assure le lien entre l’équipe pédagogique du lycée Jean Guéhenno et le parcours de formation des lycéens…

7 LYCÉENS BIJOUTIERS EN STAGE EN ITALIE

stages italie.02

En Italie, notre école partenaire, l’Istituto Cellini a mis en place 7 stages dans les entreprises de la ville de Valenza, petite ville du Piémont réputée historiquement pour son secteur industriel et artisanal dans les métiers du bijou… 7 lycéens effectuent pendant les 4 semaines du mois de mai leur stage et découvrent actuellement des apprentissages nouveaux dans les métiers de la joaillerie, du sertissage ou du travail des lapidaires… Aujourd’hui, ce métier de lapidaire, qui concerne l’art de tailler les pierres précieuses, fines ou ornementales est extrêmement rare en France,  ces parcours dans les ateliers italiens constituent donc une véritable plus-value pour le lycée.

 stages italie.05 stages italie.04

stages italie.03 stages italie.07

stages italie 01

Témoignages professionnels sur le terrain…

Simon : « Mon entreprise est magnifique, elle est très moderne et créée il y a seulement un an, elle est arborée et ouverte entièrement grâce à des vitres… En ce moment, je suis en train de former des lingots d’or de 1Kg ! J’ai été merveilleusement bien accueilli et placé dans de très bonnes conditions de travail. Le week-end dernier, nous avons déjà visité Milan et sa très belle cathédrale. »

Amélie : « Je suis en train de tailler une améthyste rose en forme de goutte et aussi une calcédoine. J’ai été super bien accueillie, bien intégrée dans l’entreprise, et finalement, nous n’avons pas trop de difficultés pour communiquer… Nous avons visité Milan samedi, mais beaucoup de touristes en Peter Pan, à chapeaux à plumes ! »

Eloïse : « Pour cette première semaine, j’ai fait de la taille de pierres, beaucoup de cabochons en lapis lazuli, en verre, j’ai aussi taillé une agate, une adulaire (pierre de lune), un quartz rutile et bien d’autres. L’entreprise est géniale, il y a trois chiens et j’adore les animaux, c’est d’autant mieux. Ce weekend, à Milan, les gars de l’équipe n’ont fait que de parler de chaussures ! »

Mathieu : « Cette semaine, j’ai dessiné une bague en C.A.O sur le logiciel  Rhinocéros 3D, un autre logiciel que SolidWorks que nous utilisons au lycée… En plus, seule la langue italienne est installée sur le logiciel ! J’ai bénéficié d’une visite complète de l’entreprise avec une explication technologique de toutes les machines… Ensuite, je vais réaliser toutes les étapes de fabrication d’un bijou. La ville de Valenza est elle aussi, sympathique. »

Eneko : « Tout d’abord bonjour… Je suis dans un stage de sertissage très intéressant. Le sertissage en Italie n’utilise pas du tout les mêmes techniques qu’en France, ce qui me permettra de pouvoir choisir dans mon métier, les techniques les plus adaptées à chaque projet de réalisation. Dans l’entreprise, ils sont tous très sympathiques et ont un très bon humour ! C’est un très bon stage, et j’aime faire des ricochets ! »

Wallace :  » La ville de Valenza est très sympathique, on s’y repère facilement et tous les stages sont à 10 / 15 minutes de distance. Je suis dans une entreprise spécialisée dans le travail du lapidaire, elle réalise sur toutes les pierres, toutes les tailles, en facettes, en cabochon, ou encore des tailles fantaisie. Avec eux, je suis en train d’apprendre les bases du métier, en réalisant plusieurs tailles spécifiques, des cabochons, des tailles en boules, en dés, en navettes… PS. Cela fait mal aux doigts ! »

Reportage professionnel, Eloïse Delandre, Amélie Pinoteau, Simon Dedit, Maëlle Renaudat, Mathieu Ribeyron, Wallace Morel, et Eneko Leizagoyen.

 

4 LYCÉENS BIJOUTIERS EN STAGE EN BELGIQUE

namur

Constance, Sasha, Chloé, et Valentin sont à Namur, là où se situe notre école partenaire, IATA, l’Institut des Arts, Techniques et Artisanats.

Témoignage : « En stage depuis deux semaines, nous avons déjà effectué des tâches comme la ciselure et la soudure laser. Nous avons immédiatement appréhendé ces nouvelles techniques comme intéressantes et enrichissantes pour notre vie professionnelle. La ciselure permet de donner du volume à une plaque de métal, quant au laser, il nous permet de pré-souder et souder un ensemble de pièces… On nous a donné un projet à réaliser consistant à enfermer une ou plusieurs billes de verre dans une pièce métal, en utilisant le laser. En parallèle de l’atelier, nous découvrons des techniques de gemmologie, on nous enseigne les caractéristiques des pierres ainsi que les moyens de les reconnaître… Nous avons dû également élaborer un projet de construction, on nous a demandé de créer un projet à partir de photographies dont le thème était les cellules organiques. Une fois les croquis réalisés, nous avons retransmis nos dessins personnels sur un logiciel de construction (Solidworks)… En Belgique, nous avons déjà découvert de très belles villes, comme Namur et Bruxelles, nous partirons pour la ville des diamantaires, Anvers, très prochainement. Cordialement, les Franco-Belges. »

Reportage professionnel, Constance Barillet, Sasha Bourinat, Chloé Chauvigné, et Valentin Gombeau

 

 

ESPAGNE, DEUX LYCÉENNES EN STAGE A MADRID

madrid.1

madrid.3..       madrid.2..

Caroline et Marianne font partie des 15 lycéens bijoutiers de Première BMA qui réalisent actuellement leur stage avec Erasmus+ dans des entreprises et des établissements d’Europe. Elles sont à Madrid et elles multiplient les découvertes techniques et les apprentissages spécifiques du pays, de l’émaillage aux perles de verre dans ce stage d’un mois mis en place grâce à notre école partenaire, l’Escuela Arte 3, de Madrid.…

Témoignage : « Nous avons découvert l’émaillage, en travaillant sur des pendentifs carrés, des formes avec des volumes (emboutis) et des petits plateaux rectangulaires. Pour préparer ces projets en émail, on utilise la technique de l’aquarelle pour les dessins préalables…Nos projets se sont poursuivis dans les ateliers avec du modelage, de la plastiline, de la gravure sur plâtre et finalement la réalisation de maquettes de bagues en cire… Autre matériau nouveau que nous avons travaillé, et qui nous a beaucoup séduit, les perles de verre ! A Madrid, les musées et les sources d’inspiration pour créer des bijoux sont extraordinaires, le musée Lazaro Galdiano possède des bijoux anciens exceptionnels, et le musée géologique présente une des plus importantes collections  de minéraux et de gemmes en Europe. Dans la région voisine, la ville de Tolède est particulièrement connue pour son art du damasquinage, et nous avons eu la chance de visiter l’atelier de Suarez où nous avons pu observer le travail des damasquineurs, puis admirer la beauté raffinée des bijoux et autres objets créés grâce à cette technique ancestrale… L’adaptation au rythme espagnol a été difficile les premiers jours, mais nous nous sommes vite habituées, et nous avons été très bien accueillies par l’école Arte 3 de Madrid. »

Reportage professionnel, Caroline Dupressoir et Marianne Rouyre.

 

PORTUGAL, DEUX LYCÉENNES EN STAGE DANS LES ATELIERS DE JOAILLERIE LES PLUS CÉLÈBRES DE LISBONNE

Au cœur de Lisbonne, Cassandre et Justine sont stagiaires Erasmus+ dans les ateliers de la joaillerie la plus ancienne du pays et la plus prestigieuse ! La bijouterie a vu le jour en 1822, sous Pierre 1er, roi du Portugal et empereur du Brésil. A cette époque, la principale activité était la fabrication de bijoux pour la Royauté. Et depuis, les artisans orfèvres et joailliers de l’entreprise sont réputés dans tout le pays. Ce stage d’un mois est mis en place grâce à notre école partenaire, l’Escola Artistica Antonio Arroio.

cassandre et justine - lisbon..

Témoignage : « Nous avons été accueillies très chaleureusement, autant par Filomena, la professeure de l’école portugaise, qui a eu la gentillesse de venir nous récupérer à l’aéroport que par toute l’équipe de l’entreprise. Nous avons débuté le stage par une visite de tous les locaux, et nous avons pu réaliser chacune un bijou que nous avions dessiné avant de partir, dans la préparation de ce stage. Pour ma part, il s’agissait d’un pendentif avec un battage fantaisie et pour Justine, d’une paire de boucles d’oreilles avec différents types de sertis. Nous avons pu découvrir des techniques que nous n’avions pas encore expérimentées durant notre parcours. Ainsi nous avons pu apprendre à fabriquer des chatons couronnes, des battages « fantaisie », le serti rail et le serti baguette. Nous n’avons pas encore découvert de nouveaux outils, ce sont les mêmes qu’en France, ce qui a permis de nous rassurer… Durant la seconde semaine, j’ai pu réaliser un solitaire et j’ai débuté une cire pour une broche en argent, en forme de poisson, tandis que Justine termine sa paire de boucles d’oreilles… Et maintenant, nous allons passer un après-midi à l’école Antonio Arroio, et recevoir une initiation au filigrane… Dans l’entreprise, les joailliers sont très à l’écoute et sympathiques. Nous n’avons aucun problème pour communiquer avec eux. Ils sont très ouverts et nous nous amusons bien, tout en travaillant. C’est très agréable d’être intégré dans cette entreprise, car il y règne la joie et la bonne humeur, ils chantent en permanence… Lisbonne est une ville sublime et il fait un temps magnifique. Durant le weekend, nous avons pu visiter la ville, découvrir la culture portugaise, et même aller à la plage à Cascais ! »

Reportage professionnel, Justine Pareau et Cassandre Couvras.