2010. RACONTE-MOI UN BIJOU !

UN PROJET EUROPEEN…

UNION EUROPEENNE

LIFELONG LEARNING PROGRAMME 

COMENIUS Partenariats scolaires multilatéraux
 

RACONTE-MOI UN BIJOU !

« Raconte-moi un bijou ! » comme on raconterait une histoire, et pourquoi pas l’histoire de ce bijou… Un projet comme une allégorie du Petit Prince de Saint-Exupéry qui fait appel aux rêves de l’enfance, aux apprentissages de l’adolescence, et à la transmission des connaissances tout au long de la vie.

 

Le projet rassemble une dizaine d’établissements partenaires en Europe à travers leur champ professionnel commun (écoles de bijouterie) et leur volonté commune d’engager un maximum de lycéens dans une pédagogie de projet. Chaque école partenaire est elle-même intégrée dans un patrimoine local où se mêlent histoire du métier et traditions artisanales. Or, les professionnels du métier, les entreprises, et les artisans créateurs de bijoux, ne transmettent pas toujours spontanément techniques, gestes séculaires et savoir-faire.

 

Le projet « Raconte-moi un bijou ! » entend provoquer des rencontres entre lycéens bijoutiers européens, professionnels et artisans du bijou, à travers :

1) la découverte et l’appréhension des techniques artisanales utilisées dans son propre pays et dans le pays d’un partenaire.

2) la création de bijoux contemporains en réinvestissant ces techniques.

3) la rédaction et la diffusion de ces expériences (journaux lycéens, sites web).

4) une exposition collective itinérante européenne des bijoux créés.

    

 » Tell me a jewel!  » as you tell a story, and why not the story of this jewel… A project as an allegory of  The Little Prince  by Saint-Exupéry which calls for the dreams of childhood, the learning of adolescence, and the transmission of knowledge all the life long.
The project gathers ten school partners in Europe through their common professional field (jewellery schools) and their common will to engage a maximum of high-school pupils in a pedagogy of the project. Each school partner itself is integrated in a local inheritance where history of the profession and craft traditions mix together. However, the professionals, the companies, and the creative jewellery craftsmen do not always spontaneously transmit technical, secular gestures and know-how. 
The project  « Tell me a jewel!  » intends to cause meetings between European high-school pupils, professional jewellers and jewellery craftsmen, through :
1) the discovery and the apprehension of the craft techniques used in its own country and the country of a partner. 
2) the creation of contemporary jewels by reinvesting these techniques. 
3) the writting and the diffusion of these experiments (newspapers high-school pupils, Web sites). 
4) an European itinerant collective exhibition of the created jewels.

10 ECOLES PARTENAIRES…

Belgique – Antwerp – SIHA. Stedelijk Instituut voor Handel en Ambachten

Belgique – Namur – IATA. Institut des Arts, Techniques et Artisanats.

Espagne – Madrid – Escuela de Arte n°3

France – Saint-Amand Md – LPJG. Lycée Professionnel Jean Guéhenno (co-ordinator)

Grèce – Volos – DIEK. Municipal Vocational Training Institute of Volos

Italie – Valenza – ISA Cellini. Istituto d’Arte Benvenuto Cellini

Lettonie – Liepaja – LMV. Liepājas Mākslas Vidusskola

Portugal – Lisboa – ESAA. Escola Secundaria Antonio Arroio

Portugal – Porto – ESSR. Escola Secundaria Soares Dos Reis

République tchèque – Turnov – SUPS. Střední Uměleckoprůmyslová Škola

 

 

UNE HISTOIRE DE BIJOUX AU PLURIEL…

La construction et l’élargissement de l’espace européen ne peuvent se concevoir sans veiller à ce que cet enrichissement naisse des différences de chacun des partenaires. Notre projet réunit des écoles partenaires associées autour d’une formation commune similaire (métiers du bijou), mais dont l’histoire culturelle, le patrimoine régional, et les compétences professionnelles sont d’une extrême diversité. Il s’agit à travers notre projet de faire émerger les identités de chacun pour qu’elles deviennent des atouts majeurs, des espaces de découverte et d’apprentissage pour l’ensemble du partenariat.

Dans le cadre de ce projet, les échanges multiples d’ordre intergénérationnels (lycéens / artisans), interprofessionnels (écoles / entreprises) et transnationaux (au sein des pays du partenariat) doivent décloisonner à la fois notre regard sur un métier commun (bijouterie) et nos enseignements pour transmettre cette formation. Un métier artisanal se transmet bien souvent très discrètement, les techniques séculaires de l’art du bijou sont fréquemment réservées à des clans professionnels, parfois même familiaux, l’histoire des cultures, des civilisations et des techniques s’estompe parfois sous une mondialisation qui ravage les diversités de chacun.

L’Europe permet cette ouverture fantastique vers les autres. L’école a pour mission de transmettre des connaissances, des techniques, des savoir-faire, à travers une diversité de moyens pédagogiques et d’outils didactiques. Notre projet a pour ambition de consolider la motivation scolaire et professionnelle d’un maximum de nos lycéens en les engageant dans les actions Comenius. Il nous semble nécessaire que dans chacun de nos établissements, les apprentissages professionnel, culturel et citoyen soient enfin décloisonnés, c’est pourquoi les 4 phases de notre projet (cf. résumé) incitent fortement à une pédagogie pluridisciplinaire (écrire, dessiner, fabriquer, montrer aux autres, comparer…)

Ce projet européen « Raconte-moi un bijou! » nous permettra par le nombre important de partenaires motivés et engagés de développer dans chacun de nos établissements un terrain favorable à une créativité plus innovante. Nous sommes tous conscients que dans un domaine artisanal comme la bijouterie, face à la mondialisation et la concurrence des pays emergents, seule l’acquisition de nouvelles compétences en créativité et en innovation peut permettre aux lycéens d’aujourd’hui d’assurer leur avenir professionnel et citoyen de demain. Et à ce titre, nous sommes tous convaincus que les échanges et les découvertes générées par ce projet conduiront nos lycéens respectifs vers une ouverture culturelle pertinente, une inspiration créative issue des autres patrimoines, et un regard citoyen inévitablement plus convaincu.